Kunstlaan 19H, Bruxelles (Bimplan)

Case study présenté par Bimplan
  • 24-01-2017

Le projet est un appel d’offres traditionnel dans lequel le maître d’ouvrage a posé une exigence BIM contractuelle. Ce cas d’étude illustre la collaboration BIM entre les parties impliquées durant la phase de conception. Le principal objectif était de parvenir à un projet intégré au maximum et de livrer un dossier d’appel d’offres impeccable au marché.

Quels intervenants ont été impliqués dans le processus BIM ?

Le manager BIM de l’équipe de conception (Bimplan) a mis en place un protocole en collaboration avec tous les partenaires et a, par la suite, accompagné la construction du modèle virtuel en pratique ainsi que la coordination de l’équipe de conception. Le manager de processus BIM (D-Studio) a évalué la qualité des modèles durant les périodes de validation. Tous les partenaires ont collaboré dans ce qu’on appelle l’environnement 'Closed BIM’.

Pour quels éléments le BIM a-t-il été/n’a-t-il pas été appliqué ?  

Un élément de base essentiel d’une collaboration BIM est de centraliser toute l’information du projet pertinente et donc aussi la communication. Tous les participants au projet étaient pour cela obligés d’échanger les modèles d’aspect et les documents via une plate-forme Cloud (Chapoo). Lors de la construction des modèles, on a prêté attention à l’uniformité dans le nommage des définitions d’objets et des paramètres ainsi qu’à la séparation des disciplines. Les lignes directrices des Standards Revit ont été autant que possible appliquées. Les dessins et les métrés ont été extraits des modèles dans toutes les disciplines. Les conflits entre les modèles d’aspect ont été détectés avec Solibri et communiqués via la plate-forme Bimcollab.

Pourquoi et par qui a-t-il été décidé d’exécuter ce projet avec le BIM ?

 

Dans ce cas, le maître d’ouvrage avait lui-même exigé que l’on travaille avec le BIM. Bimplan a été impliqué dans le projet comme consultant spécialisé dans la fourniture de services et de conseils stratégiques autour de l’utilisation du BIM.

Comment le processus BIM s’est-il déroulé ? A-t-il bien fonctionné ? Y a-t-il eu des complications particulières ?

Autant pour Cofinimmo que pour POLO Architects, il s’agissait du premier projet BIM. Ils se sont donc volontiers laissé guider par des experts BIM (respectivement D-Studio et Bimplan). VK engineering avait déjà de l’expérience dans la collaboration BIM. Les parties ont intégralement appliqué les dispositions du protocole BIM sans trop de discussions. Trois modèles d’aspect étaient échangés et liés les uns aux autres chaque semaine et des contrôles de modèle étaient effectués. Les membres de l’équipe résolvaient les problèmes aussi rapidement que possible. Durant les réunions BIM, nous discutions de l’avancement du processus et passions les modèles en revue. Le retard dans les modèles techniques à cause duquel le dossier a pris un peu de retard a cependant constitué un point négatif.

Dans quelle mesure le BIM a-t-il apporté une plus-value au projet ?

La plus-value du BIM était surtout une meilleure prise sur la coordination du projet, grâce à de bonnes conventions, une communication centralisée et une vue d’ensemble améliorée.

Que vous a appris ce projet concernant l’utilisation du BIM ?

Chez Bimplan, nous sommes surtout arrivés à la conclusion qu’une collaboration BIM donne de bons résultats quand tout le monde participe avec enthousiasme et ouverture d’esprit et se tient aux lignes directrices. Nous considérons ce projet surtout comme une confirmation de la fluidité avec laquelle la coordination de projet peut se dérouler à l’aide du BIM.

Partenaire associé

Donneur(s) d'ordre(s)

Cofinimmo

Localisation

BRUXELLES

Projet

POLO Architects

Bureaux d'études impliqués

bimplan
VK Architects & Engineers
D-Studio

Logiciel(s) utilisé(s)

Revit2016
Solibri
Bimcollab
Chapoo